Un grand principe : on ne met pas n’importe quelle huile dans n’importe quel moteur !
Ce dernier a besoin d’être en permanence lubrifié, et c’est là la fonction de l’huile. Elle participe au refroidissement du moteur, limite l’usure des éléments et aide à le tenir propre. Choisir Une bonne huile est capital pour le fonctionnement du moteur et sa durée de vie. L’achat est donc loin d’être insignifiant mais peut s’avérer compliqué.
En effet, il y a des marques et des normes différentes, des indices divers.

Nous vous proposons une méthode en 3 points pour vous aider à choisir votre huile :

1.les huiles

Les 5w30 et 5w40 (huiles « 100% synthétiques »)
Les moteurs récents ont une prescription en 5w30 ou 5w40.
Si vous avez un véhicule avec filtre à particule, le choix sera plus facile, c’est obligatoirement de la 5w30.
Pour les autres, ce type d’huile est conseillé si vous utilisez de manière intensive votre moteur : nombreux arrêts et redémarrages (en ville notamment), conduite soutenue …
Ces huiles facilitent le démarrage à froid du moteur.
Un choix économiquement intéressant pour les gens qui parcourent beaucoup de kilomètres.
Outre une diminution de la consommation, une huile 5w30 ou 5w40 permet d’espacer l’intervalle de vidange : espacé de 20 000 jusqu’à 30 000kms pour les diesels récents (type DCI, HDI, TDI ). Et de 10 à 15 000kms pour les essences.

La 10w40 (huile  « semi-synthétique »)
Une 10w40 offre un excellent niveau de protection mais nécessite par contre  un intervalle de vidange plus régulier (10 000 km  pour un diesel).
Si vous effectuez des trajets « ville et route » et que vous avez une conduite qui sollicite normalement le moteur, choisissez la pour son rapport qualité/ prix.
Elle propose également une bonne protection moteur à froid.

Les 15w40 (huile  « minérale »)
Si vous avez un véhicule essence «ancien » (plus de 12 ans), un diesel sans turbo et/ou fortement kilométré, l’huile 15w40 est faite pour vous.

Plus épaisse, une 15w40 peut compenser une consommation d’huile importante.
Il est conseillé avec cette viscosité de réduire l’intervalle de vidange car ce type d’huile perd plus rapidement ses propriétés.

2. Pour choisir votre huile :

Deux solutions simples :

  1. L’information est contenue dans le manuel  de votre automobile.
  2. Demandez conseil à un professionnel de l’automobile.

3. Les marques :

Vous avez repéré la viscosité et les caractéristiques qui conviennent à votre véhicule et vous voilà maintenant au moment du choix de la marque…
Et là, évidemment, il sera question de prix.
Le prix va dépendre de la marque, de la nature de l’huile et de la qualité des additifs.
Ainsi une huile 100% synthèse est plus technique mais plus onéreuse à produire qu’une semi-synthèse ou plus encore qu’une minérale. Le prix de vente en rayon s’en trouvera impacté.
Les fabricants injectent plus ou moins d’additifs au lubrifiant de base pour modifier les propriétés de l’huile et générer des gammes différentes.
Pour résumer : plus il y a d’additifs,  plus l’huile sera efficace et…  donc coûteuse !!
Une autre suggestion : ce n’est pas parce que votre constructeur conseille telle ou telle marque d’huile qu’il faut vous focaliser dessus. Il s’agit uniquement d’accords commerciaux…
Le plus important finalement est de respecter la préconisation constructeur.

Bonne route !

 

arrow-ymcar  RETOUR AUX ACTUALITES